📣 NOUVEAU ! Chauffeur VTC, devenez propriétaire d’une Tesla récente, en 24 mois et sans apport !

Comment devenir chauffeur Uber ?

Facebook
X
LinkedIn
Print

La révolution des transports concerne, non seulement les moyens de transport, mais aussi la manière de se déplacer. Lancée en 2010, l’entreprise et son application n’ont cessé de croître malgré les controverses dont Uber est la cible. Aujourd’hui, Uber permet à de nombreuses personnes de gagner de l’argent en aidant d’autres à se déplacer.

C’est une activité assez intéressante, à condition d’en connaître les tenants et les aboutissants pour ne pas subir des sanctions juridiques. Si l’aventure vous tente, vous trouverez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir pour devenir un chauffeur Uber à succès.

Les avantages de devenir chauffeur VTC Uber

Avant d’aborder les conditions pour devenir chauffeur Uber, il convient d’en énumérer les avantages.

Être chauffeur Uber est une activité lucrative

En effet, les chauffeurs VTC Uber gagnent en moyenne 1 620 euros net environ par mois. Certains gagnent plus de 3 000 euros mensuels. Le revenu du chauffeur VTC dépend de certains critères : le rythme de travail, la zone géographique et les horaires des courses.

Un chauffeur VTC Uber

Sur l’application Uber, les chauffeurs peuvent prétendre à des bonus en fonction de la ville et de certaines conditions. Pour être éligible à ces bonus, il faut respecter un certain nombre de courses avec une durée précise et dans certaines zones.

A part cela, les passagers peuvent verser des pourboires au chauffeur. Tous les pourboires sont versés intégralement au conducteur et directement depuis l’application.

Un complément de revenu idéal

Les personnes qui ont déjà une activité principale peuvent exercer le travail de chauffeur VTC Uber pendant leur temps libre. Cela est bénéfique dans la mesure où ils disposent d’un revenu supplémentaire.

Cette rémunération en plus permet au chauffeur Uber de réaliser d’autres projets comme l’achat ou la construction d’une maison, le financement de ses vacances et l’amélioration de sa situation en général. A noter qu’il existe d’autres sociétés de mise en relation de conducteurs et de passagers comme Heetch par exemple.

Grande flexibilité des horaires de travail

Contrairement aux salariés, les chauffeurs Uber ne sont pas assujettis à des horaires de travail fixe. Effectivement, ils peuvent choisir d’effectuer les courses durant leur temps libre, quand ils le peuvent ou quand ils le souhaitent.

Toutefois, un point important qu’il convient de préciser que plus le chauffeur réalise de courses, plus il gagne en termes de revenus. Ainsi, il est important de bien choisir ses créneaux pour rentabiliser son activité.

Si le transport de passagers ne vous intéresse pas, vous pouvez vous orienter vers Uber Eats pour la livraison de repas pour le public. Effectivement, la plateforme Uber propose également à ses utilisateurs Uber Eats qui sont des voitures dédiées au transport de repas.

Déclaration d’activité simple

Chez Uber, devenir chauffeur VTC est simple puisqu’il suffit de se rendre sur la plateforme, de créer un compte et de passer l’examen VTC. D’autres conditions sont requises mais elles peuvent être suivies facilement.

Un chauffeur VTC Uber

Obtention du statut d’auto entrepreneur simplifiée

Le chauffeur de taxi possède le statut de salarié, de locataire ou d’artisan. Contrairement à lui, le chauffeur de VTC Uber est un auto-entrepreneur. Cette différence implique certaines conséquences : en tant qu’entreprise, le chauffeur VTC devra gérer lui-même sa comptabilité et ses impôts.

Les conditions à respecter pour devenir chauffeur Uber

Nous allons évoquer dans cette partie les critères personnels et non les démarches pour ceux qui ont fait le choix de devenir chauffeur VTC Uber.

Toute personne qui veut devenir chauffeur VTC doit comprendre que le statut d’indépendant implique un certain nombre de contraintes. Heureusement, une fois conscient de ces problématiques, le conducteur peut prendre les dispositions nécessaires pour y faire face.

La comptabilité

En tant qu’entreprise individuelle, le chauffeur VTC doit gérer ses finances pour que son métier lui soit rentable. La gestion de son chiffre d’affaire, le carburant et les autres dépenses nécessaires (visite technique, entretien du véhicule, etc.) seront entièrement à sa charge.

Le professionnalisme

Le professionnalisme pour un conducteur VTC doit se refléter, non seulement dans sa conduite du véhicule, mais aussi dans sa conduite en général. Il doit être respectueux envers les clients qui font appel à ses services et qui ont une certaine exigence. Ainsi, il doit avoir une excellente présentation et une apparence soignée. Grâce à son professionnalisme, le chauffeur VTC offre une expérience inoubliable et adaptée à ses clients. Il peut aussi faire appel à un partenaire pour offrir un service de qualité à ses clients.

La conscience professionnelle

Un bon chauffeur VTC a une conduite de véhicule irréprochable. En effet, la sécurité et même la vie de ses passagers sont entre ses mains. La moindre erreur peut être fatale et risquerait de conduire le responsable en prison. Sans oublier les problèmes de conscience qui s’ensuivront et les risques de ne plus trouver de travail par la suite.

C’est la raison pour laquelle le conducteur VTC doit s’arrêter quand il sent que la fatigue monte. Il ne doit pas se forcer à effectuer plus de courses qu’il ne peut faire, au risque de somnoler au volant et de s’engouffrer dans un bâtiment ou de subir une collision avec un autre véhicule.

Un chauffeur VTC Uber

La maîtrise de soi

La conduite sur route peut être stressante. Entre les chauffards qui ne respectent pas la réglementation sur la route et les passagers qui peuvent s’évérer envahissants en cours de route, le chauffeur de VTC doit garder son sang-froid durant son service pour ne pas heurter ses clients.

Les étapes pour devenir chauffeur VTC Uber

Il y a des étapes à suivre pour devenir chauffeur VTC dont certains prérequis.

Les prérequis

Certes, la possession d’un permis de conduire est la condition principale pour devenir chauffeur VTC Uber mais d’autres critères sont aussi à respecter.

Le casier judiciaire

Le casier judiciaire du postulant doit être vierge. Cela permet de garantir la sécurité des futurs passagers et de s’assurer que la personne intéressée n’a pas de mauvaises intentions.

Le contrôle médical

Pour devenir chauffeur VTC, vous devrez passer un contrôle médical et obtenir un avis positif. A noter que votre médecin traitant ne peut pas effectuer cette visite médicale. Seul un médecin agréé, que vous pourrez trouver sur le site de votre préfecture, peut vous le faire passer. Cet avis médical positif devra approuver que vous pouvez exercer le métier en question.

Le permis de conduire

La première condition à respecter pour devenir chauffeur VTC est d’être titulaire d’un permis de conduire. Cette possession doit avoir été depuis au moins 3 années. Ainsi, un postulant doit également avoir 18 ans au moins.

Pour les professionnels qui souhaitent se reconvertir, ils doivent aussi posséder une licence de travail d’un an au moins.

Le véhicule

La voiture utilisée par le chauffeur VTC Uber doit être âgée de 7 ans maximum, hors hybride et électrique. A noter que les véhicules diesel ne sont plus admis, sauf s’ils sont admissibles aux gammes Van, Berline ou Access pour les voitures de transport. Ce véhicule doit subir le contrôle technique annuel obligatoire pour tous les véhicules. Il ne faut pas non plus oublier l’assurance auto.

Les démarches administratives

Si les prérequis sont respectés, le prétendant peut passer aux démarches administratives nécessaires pour devenir conducteur VTC.

Un chauffeur VTC Uber

La formation

Toute personne qui souhaite exercer la profession de chauffeur Uber devrait suivre une formation VTC auprès d’un centre agréé. Pour trouver un centre agréé de formation, il vous suffit de vous rendre sur le site internet de la Chambre des Métiers de l’Artisanat (CMA) de votre département. La durée de la formation varie d’un établissement à un autre mais en général, cela dure entre 50 et 300 heures à peu près.

L’examen

Il s’agit d’une épreuve qui permet d’avoir la carte VTC. Cette carte est obligatoire pour toute personne qui souhaite faire l’activité de chauffeur professionnel. L’obtention de la carte VTF constitue un justificatif de réussite à l’examen.

L’inscription au registre des VTC

Une fois que vous avez obtenu la carte VTC, l’étape suivante est votre inscription au registre des VTC. Pour cette formalité, vous devrez d’abord choisir votre statut : micro-entrepreneur, EIRL, SASU, EURL ou entreprise individuelle. Vous devrez donc procéder à la création de votre entreprise. Une fois que vous avez votre statut, vous devrez vous rendre sur le site dédié à l’inscription au registre des VTC.

Une fois sur le site, vous avez l’obligation de fournir certains documents :

  • une copie de la carte grise du véhicule
  • une attestation d’assurance de la responsabilité civile professionnelle
  • une copie de la carte professionnelle
  • un extrait Kbis ou le répertoire SIREN permettant d’attester de l’immatriculation de l’entreprise

Pour cette nouvelle inscription, vous devrez vous acquitter d’un frais de 170 euros pour votre licence VTC.

A noter que cette attestation d’inscription au registre des VTC avec numéro a une durée de validité de 5 ans. 3 mois avant l’échéance, vous devrez faire une demande de renouvellement. Cela signifie qu’il en est de même pour la carte VTC.

La rémunération d’un chauffeur Uber

Pour information, la tarification chez Uber se fait en fonction des courses. Il existe des tarifs standards ou forfaits et dans certains cas, des tarifs spécifiques en fonction de la distance et de la durée du trajet. Les meilleurs chauffeurs Uber parviennent à gagner la rémunération de plus de 3 000 euros par mois. Encore une fois, cela dépend des créneaux, de la zone géographique et du rythme des missions.

Au bout d’un certain temps, les chauffeurs les plus performants obtiennent leur propre clientèle, notamment pour le tourisme. Cela leur permet d’avoir une meilleure place sur le classement des conducteurs les plus appréciés en tourisme avec chauffeur. Ainsi, ils peuvent gagner plus de 9 000 euros par mois.

Au fil de votre exercice du métier, vous découvrirez les rouages et serez capable d’adapter votre rythme en fonction de ce qui marche et de ce qui ne marche pas. Vous serez capable de développer votre micro-entreprise pour maximiser vos profits de transport public.

Pour conclure, être chauffeur Uber présente bon nombre d’avantages. Entre la flexibilité des horaires et les revenus conséquents, cette activité séduit de plus en plus de particuliers. De plus, les démarches pour accéder à cette activité sont simples, ce qui permet à toute personne intéressée de réussir. Si cela vous parle, n’hésitez pas à faire le premier pas et faire partie de l’aventure avec les autres qui sont déjà dans le milieu.

4.7/5 - (4 votes)
Picture of John Doe

John Doe

Lorem ipsum dolor sit amet consectetur adipiscing elit dolor

Toutes les publications

Lire aussi

Besoin d'un renseignement ?

Par chat

Directement sur le site !

Par mail

hello@urban-cod.com

En agence (uniquement sur rdv)

89 boulevard National
92250 LA GARENNE COLOMBES

Location sans engagement

Chauffeur VTC, louez une Tesla pour votre activité !

Gestion locative

Vous êtes propriétaire d’une Tesla et vous souhaitez nous confier votre véhicule ?

Souscription obligataire

Vous êtes épargnant et vous cherchez le bon placement ?